Aller au contenu principal

Projets actifs

How did COVID-19 reframe end-of-life planning of older adults in Switzerland? Preferences, Communication, Knowledge, and Behaviors Regarding End of Life and End-of-life Planning before and during the COVID-19 crisis

Directed by : Jürgen Maurer

Since the rapid spread of the Coronavirus Disease 2019 (COVID-19), older adults with and without preexisting medical conditions have been identified early as particularly vulnerable to the physiological effects of the virus. In Switzerland, public health policies for COVID-19 were especially targeting individuals aged 60 and over, as most of the COVID-19-related deaths occurred among this age group.

APOE-related pathological cognitive development and cognitive reserve accumulation pathways: a detailed lifespan perspective

Directed by : Andreas Ihle

The Apolipoprotein E (APOE) ε4 allele is a major genetic risk factor for pathological cognitive development in old age. Potentially relevant in this regard, the cognitive reserve concept postulates that early and lifelong experiences, including educational and occupational attainment, and leisure activities throughout the lifespan, determine the individual’s capacity to cope with cognitive pathologies.

Parcours de formation professionnelle au prisme du genre et de l’orientation sexuelle

Dirigé par: Lavinia Gianettoni & Edith Guilley

Les attitudes sexistes et homophobes sont encore bien présentes dans notre société, et les institutions de formation n’en sont pas exemptes. De récents résultats montrent par exemple que les femmes sont régulièrement victimes de violences sexistes et que les étudiant·es non-hétéro sont plus à risque d’arrêter leur formation lorsqu’ils et elles vivent des discriminations homophobes. 

Une période turbulente : réseaux personnels et identités sociales des jeunes adultes suisses (IdNet)

Dirigé par Eric Widmer et Christian Staerklé

De nombreux jeunes adultes sont confrontés à des demandes et des attentes contradictoires concernant leur identité en tant que membres de catégories sociales dont le statut dans la société est débattu et contesté, tout en exprimant de l'anxiété quant aux liens qui les unissent à d'autres personnes. La présente proposition offre une analyse des réseaux personnels et des identités sociales des jeunes adultes au cours de la période mouvementée 2020-2023 en Suisse.

Le bureau vide: étude internationale sur le télétravail

Dirigé par Mattia Vacchiano

La pandémie de COVID-19 a donné une forte impulsion au télétravail, qui est devenu un objet de recherche plus important que jamais. Cependant, la recherche n'a pas encore apporté de réponses adéquates sur ses conséquences.

Modélisation de l'impact de la contraception sur l'autonomisation des femmes en Afrique subsaharienne à l'aide des données longitudinales récentes de PMA et de l'analyse séquentielle

Dirigé par Georges Guiella & Clémentine Rossier

Ce modèle vise à évaluer l'impact de l'utilisation de contraceptifs sur l'autonomisation des femmes âgées de 15 à 49 ans, en utilisant les données longitudinales récentes de PMA et une analyse séquentielle. Il se concentrera sur trois pays d'Afrique de l'Ouest (Burkina Faso, Niger, Côte d'Ivoire) et deux pays d'Afrique de l'Est (Ouganda et Kenya).

PONs - People-Opinion Networks: A study of polarization in word embeddings and social networks in Switzerland and Southern Africa.

Directed by : Davide Morselli & Kevin Durrheim

This multidisciplinary research collaboration will bring insight and methodological development on how opinions get polarized in the media and social media in Switzerland and Southern Africa. We propose a novel method, using Natural Language Processing and grounded in social psychological theory, for studying how social networks develop around opinions and become polarized. Our overall objective is to study polarization in a framework that jointly considers opinion-based and social structure definitions of polarization. 

Open Elite Data Project

Dirigé par : Felix Bühlmann

Sous la direction de Felix Bühlmann, une équipe composée de chercheurs/euses et d'informaticiens d’Obelis et de l’Université de Lausanne travaille à la mise en place d’une gestion durable, sensible à la protection des données, et open source des statistiques sur les élites suisses.

Renforcer l'analyse de séquences

Dirigé par : Matthias Studer

L'analyse de séquences est l'une des approches clés pour étudier les processus et les trajectoires dans une perspective de parcours de vie. Elle fournit une vision holistique des trajectoires en créant une typologie qui peut être utilisée dans des analyses ultérieures ou simplement pour décrire ces trajectoires. Malgré son utilisation croissante dans plusieurs disciplines, l'analyse de séquences est confrontée à plusieurs problèmes et limites de longue date. Ce projet de recherche vise à les résoudre afin de consolider la recherche en sciences sociales qui utilise cette méthodologie.

L'égalité des chances libérale et radicale (EQUALOPP)

Dirigé par : Michael Grätz

Un grand nombre d'ouvrages étudient la manière dont les avantages en termes de ressources, telles que l'éducation, la profession, le revenu et la richesse, sont transmis d'une génération à l'autre. Cette recherche est motivée par l'idée que la transmission intergénérationnelle de ressources avantageuses est en contradiction avec l'idéal normatif de l'égalité des chances. EQUALOPP fait la distinction entre l'égalité des chances libérale et radicale.

La négociation des conventions de divorce et l'(in)égalité des sexes en Suisse

Dirigé par : Michelle Cottier & Eric Widmer

Cette étude vise à contribuer à une meilleure compréhension de la dynamique de genre dans le divorce en étudiant l'impact des différents concepts d'égalité de genre présents dans le contexte juridique sur la négociation des accords de divorce entre couples de sexe différent avec enfants en Suisse.

SWISS100 - Étude de la vulnérabilité et de la résilience des centenaires suisses

Dirigé par : Daniela Jopp, Stefano Cavalli, François Richard Herrmann, Armin von Gunten

Cette étude sur les centenaires à l'échelle de la Suisse - SWISS100 - examine les risques, les forces et les besoins spécifiques de la population très âgée d'aujourd'hui en Suisse et nous aide à préparer l'avenir. L'étude porte sur un échantillon de centenaires suisses et de leurs représentants issus des trois principales régions linguistiques.

Risque métabolique et vasculaire en tant que modificateurs de la relation entre les changements liés à l'âge dans le cerveau et la cognition

Dirigé par Paolo Ghisletta

Cette recherche est inspirée par les profonds changements démographiques qui sont devenus de plus en plus aigus au cours des dernières décennies. Avec des gains substantiels en espérance de vie, la population mondiale vieillit rapidement, et dans les nations industrialisées, les adultes plus âgés deviennent progressivement la partie dominante de la population. Parallèlement, les nations occidentales connaissent une réduction concomitante de l'incidence de la démence. Ainsi, la nécessité de comprendre le vieillissement normal devient cruciale.

Appels aux numéros d'entraide, recherche d'emploi et préparation aux entretiens pendant la crise du Covid-19

Dirigé par : Rafaël Lalive

La pandémie de Covid-19 a infligé au monde de nombreuses souffrances mentales et économiques. La maladie elle-même et la peur de la contracter génèrent de la détresse, tout comme les mesures de confinement et de distanciation sociale visant à contenir la propagation du virus. Les vaccins contre le virus devenant disponibles, les conséquences immédiates et les plus importantes du Covid-19 sur les systèmes de santé pourraient bientôt être évitées, mais des défis majeurs restent à relever. Ce projet propose de nouvelles données sur le rôle des politiques de lutte contre la maladie dans l'évolution de la santé mentale, et sur la manière dont l'information et la formation cognitive soutiennent la recherche d'un emploi sur un marché du travail marqué par la crise. 

Coupled inequalities. Trends and welfare state differences in the role of partner’s socio-economic resources for employment careers

Directed by : Leen Vandecasteele

Understanding the way in which people’s labour market outcomes are influenced by other household members has become indispensable and very timely against the background of current demographic and social developments like the rise of female employment and the increasing trend of assortative mating. Previous research on the question how the partner’s socio-economic position affects employment has provided mixed results: some studies have indicated that women married to a higher status partner are less likely to be employed, while others have found that people’s occupational attainment and wages benefit from having a high status partner (e.g. Verbakel & de Graaf, 2008; Shafer, 2011).The contribution of this project is to better explain the reasons for heterogeneity in partner effects on labour market outcomes by examining differences across the life course, across welfare states and over generations.

FamyCH - Arrangements familiaux et bien-être des enfants en Suisse

Dirigé par :Joëlle Darwiche, Laura Bernardi, Sabrina Burgat & Elli Mosayebi

En 2019, en Suisse, plus d'une personne sur dix ayant des enfants de moins de 18 ans n'est plus en relation avec l'autre parent. Les enfants suisses grandissent donc dans le cadre d'une diversité d'arrangements en matière de garde et ont souvent une résidence multilocale au sein des ménages parentaux. Les pères se sont également davantage impliqués au fil du temps, ce qui a modifié les schémas et la répartition du temps que les enfants passent avec chaque parent.

La pauvreté dans la vieillesse dans des régions rurales et montagneuses de Suisse et des Etats-Unis : une étude de cas comparative

Dirigé par Marion Repetti

Si la pauvreté est un statut économique et social, elle est aussi une expérience. Ce projet de recherche, qui se déroulera dans deux régions rurales et montagneuses de Suisse et des États-Unis, vise à comprendre l'expérience des personnes âgées pauvres dans de tels contextes. La littérature existante montre qu'il existe des niveaux significatifs de pauvreté parmi les personnes âgées en Suisse et aux États-Unis. Les États-providence nationaux, combinés aux avantages et désavantages accumulés au cours de la vie, et les statuts tels que le genre et l'ethnicité, façonnent les types de privation économique auxquels les personnes âgées peuvent être confrontées. En outre, le soutien des organisations privées et publiques (ci-après "organisations sociales") et de l'environnement social (famille, voisins et amis) est souvent essentiel pour les populations âgées - ce que la récente pandémie a largement mis en lumière.

La politique de l'égalité des chances dans l'enseignement obligatoire en Suisse

Dirigé par : Flavia Fossati

Ce projet examine l'attitude de la population suisse, et plus particulièrement des parents autochtones et du personnel enseignant, vis-à-vis des mesures politiques visant à promouvoir l'égalité des chances des étudiant·e·s immigré·es. Ce travail examine également les raisons de l’échec ou du succès de certaines réformes importantes destinées à promouvoir l'égalité des chances (par exemple dans les cantons de Genève, Zurich, et Neuchâtel). Ces raisons peuvent être reliées aux préférences de la population autochtone et des enseignant·e·s et/ou aux stratégies, préférences et décisions des acteurs politiques dans le domaine éducatif. 

Vulnérabilité des liens familiaux et ses enjeux

Dirigé par : Laura Bernardi

La séparation parentale et les changements familiaux post-séparation représentent des périodes de transition pour les enfants. Pour favoriser l’adaptation à ces changements et les aider à trouver un équilibre au sein de leurs nouveaux foyers familiaux (monoparentaux et/ou recomposés), les professionnel·les entourant l’enfant peuvent jouer un rôle important en renforçant les ressources psycho-sociales et économiques ainsi qu'en offrant un cadre juridique favorable à l’enfant et sa famille.

AGE-INT (modules à l'Université de Genève)

Dirigé par : Dimitri Konstantas, Katarzyna Wac & Matthias Kliegel

AGE-INT est le plus grand projet de recherche national qui aborde les enjeux et les opportunités du changement démographique avec une approche pratique et une équipe de projet transdisciplinaire et interdisciplinaire dans les trois plus grandes régions linguistiques de Suisse. L’objectif du projet est de trouver des connaissances et des exemples de bonnes pratiques dans des domaines prioritaires sélectionnés au niveau national et international et de les rendre accessibles et visibles pour le grand public et les décideurs.

Les multiples parcours de la monoparentalité

Dirigé par : Laura Bernardi

La monoparentalité est une réalité de plus en plus importante en Suisse. L'Office fédéral de la statistique indique qu’un foyer avec des enfants sur six est composé d'un parent qui élève seul ses enfants, au moins pour la majeure partie du temps. Parmi ces familles, dans huit cas sur neuf, il s’agit de mères, même si la diversité de leur parcours fait des monoparents un groupe de plus en plus hétérogène.

Vieillissement transnational chez les migrant·es âgé·es et les natif·ves: une stratégie pour surmonter la vulnérabilité

Dirigé par : Oana Ruxandra Ciobanu

Ce projet permettra de mieux comprendre les pratiques transnationales visant à surmonter la vulnérabilité au cours de la vieillesse en procédant à une comparaison innovante entre les migrant·es internationaux·ales, les migrant·es internes et les natif·ves plus âgé·es. L'objectif est de fournir une vue d'ensemble des processus par lesquels certain·es surmontent les vulnérabilités et d'autres non, en étudiant les formes de transnationalisme développées pour faire face aux difficultés liées à l'âge.

Les États-providence européens et le défi du travail sur plateforme numérique

Dirigé par : Giuliano Bonoli & Juliana Chueri

Les plateformes numériques de travail transforment le travail en permettant une utilisation généralisée du travail à la pièce et du travail à la demande (également connu sous le nom de "gig-work"). Les estimations montrent que 11 % de la main-d'œuvre européenne est concernée (Brancati et al., 2020) et que le secteur connaît une croissance annuelle de 10 % (Stephany et al., 2021). Cette situation a suscité des inquiétudes quant aux conséquences sur la qualité de l'emploi et le bien-être des travailleurs. Alors que les plateformes numériques de travail font l'objet d'un grand intérêt de la part des chercheur·es, aucune étude systématique n'a été menée sur la manière dont les institutions de protection sociale influencent la quantité et la qualité de ces emplois. Ce projet comble cette lacune par le biais d'une étude comparative entre les pays européens.

EqualStrength

Dirigé par : Flavia Fossati & Stephanie Steinmetz

Ce projet étudie, en collaboration avec des équipes de recherche hautement renommées de neuf universités et centres de recherche européens, pourquoi et dans quelle mesure les minorités ethniques, raciales et religieuses sont exposées à des comportements discriminatoires et à des attitudes préjudiciables dans de multiples domaines de la vie, et ce dès la naissance. Les chercheur·es étudieront comment cette constante exposition s'accumule tout au long de la vie et perpétue la position subordonnée des minorités au fil des générations. Pour les sociétés qui s'efforcent d'être inclusives et de garantir l'égalité des chances pour tous leurs membres, ce modèle structurel et cumulatif de désavantages est une préoccupation majeure. La principale contribution d'EQUALSTRENGTH est d'étudier les formes cumulatives et structurelles de discrimination, les préjugés à l'égard des groupes marginaux et les crimes de haine, entre autres, d'un point de vue transversal et intersectionnel. 

Réseaux personnels des jeunes adultes en Suisse : Quel capital social pour leur formation et insertion professionnelle ?

Dirigé par : Eric Widmer, Eva Nada, Marlène Sapin, Gil Viry, Ivan de Carlo & Myriam Girardin 

Les choix de formation et de profession ne sont pas faits par des individus isolés mais, au contraire, en interaction avec des personnes significatives de leurs réseaux personnels, en particulier les amis et la famille. Pourtant, l'importance du capital social produit par ces réseaux pour les parcours de formation et d'entrée dans la vie professionnelle reste à ce jour très peu étudiée en Suisse. La recherche proposée vise à identifier les liens entre la situation professionnelle et de formation des jeunes adultes en Suisse, leurs réseaux personnels et le capital social que ces réseaux produisent. Un premier axe de recherche aura pour but d'identifier les différents types de réseaux personnels dont disposent les jeunes adultes en Suisse. Ce premier volet permettra d'évaluer le capital social à disposition des jeunes aujourd'hui, dans une période d’incertitudes économiques et sociales. Le deuxième objectif de la recherche consistera à mettre en lien les réseaux personnels des jeunes adultes avec leur situation professionnelle et de formation (longues études, entrée précoce sur le marché du travail, difficulté d’intégration professionnelle, précarité). L'enquête permettra de révéler dans quelle mesure les ressources relationnelles produite par le réseau des jeunes adultes sont associées à des trajectoires de formation et d'entrée dans la vie professionnelle distinctes. Il s’agira de mieux comprendre l'influence mutuelle entre ressources relationnelles et trajectoires de formation et d'emploi. De ce point de vue, une attention particulière sera portée à l'influence de la santé psychique et des comportements à risque des individus, dont on sait qu'ils sont associés à la fois aux réseaux personnels et aux trajectoires de succès ou d'échec scolaire ou professionnel.

Effets des mesures visant à lutter contre la pandémie COVID-19 sur les conditions sociales et la santé des populations précarisées

Dirigé par : Andrea Rea, Judith Racapé, Marie-France Raynault, Yves-Laurent Jackson & Claudine Burton-Jeangros

Ce projet G3 entend valoriser les recherches effectuées sur les effets des inégalités sociales et de santé sur la transmission de la COVID-19 afin de préparer une étude comparative approfondie et interdisciplinaire des effets de ces mesures sur les populations précarisées de Montréal, de Genève et de Bruxelles.

La réponse des politiques sociales suisses face à la crise de la Covid-19

Dirigé par : Emilie Rosenstein, Aline Duvoisin, Nicolas Pons-Vignon & Matthias Studer

La Covid-19 a exacerbé les inégalités socioéconomiques de manière inédite. Ce projet vise à mieux comprendre comment les politiques sociales se sont redéployées en contexte de crise pour amortir les effets de la pandémie.

Observatoire des familles genevoises

Dirigé par : Eric Widmer

L’Institut de recherches sociologiques (IRS) de la Faculté des sciences de la société de l'Université de Genève héberge à partir du 1er octobre 2015 l’Observatoire des familles. Ce dernier a pour but de fournir des informations scientifiques précises sur l'état des familles et de leurs difficultés à Genève. La volonté à la base du projet est de promouvoir la politique familiale à Genève en rassemblant, partageant, collectant et analysant les informations sur les familles. L'Observatoire des familles est l'organe en charge de la recherche de l'association Avenir Familles créée par Sylvie Reverdin-Raffestin, ex-directrice de Pro Juventute Genève, Danielle Jaques, ex-codirectrice de l'Office protestant de consultations conjugales et familiales, et Eric D. Widmer, professeur à l’IRS. L'Observatoire des familles entend se profiler comme un centre de soutien et de compétences sur les familles genevoises et développer une expertise en la matière pour devenir un interlocuteur indispensable aux autorités cantonales dans l’élaboration des politiques publiques familiales de demain. Les activités de recherche sont coordonnées au niveau de la Faculté des Sciences de la Société par le professeur Eric D. Widmer (directeur de l'Observatoire) et la professeure Clémentine Rossier (membre du Conseil scientifique). Ces recherches s’inscrivent dans le cadre du Pôle de recherche national LIVES, qui questionne la vulnérabilité dans les parcours de vie, ainsi que dans des collaborations interfacultaires (notamment avec la Faculté de droit) et sont soutenues par le Rectorat de l’Université de Genève.

MYF - The Mystery of the Yellow France

Dirigé par : Olivier Fillieule

Le mouvement des gilets jaunes trouve son origine dans un groupe Facebook créé en janvier 2018. Ce mouvement de protestation s’est avéré important et, à bien des égards, sans précédent : il a émergé d’appels sur internet, sans aucun soutien extérieur. Il a été remarquable par sa durée, son étendue territoriale et son apparition dans des zones urbaines, suburbaines et rurales. Bien que les participant·es soient issu·es de milieux sociaux différents, ils et elles partagent tous le sentiment que leurs conditions de vie se sont dégradées, les plaçant dans une situation de vulnérabilité qu’ils et elles considèrent comme injuste. Tout porte à croire que la grande majorité des jeunes n’a jamais participé à une activité politique, syndicale ou collective, y compris le vote. D’où notre question : la participation à un large mouvement social a-t-elle une chance de transformer durablement le rapport à la politique et les modes de participation des groupes en retrait ? Et si oui, cela se traduit-il nécessairement par un attrait pour les partis dits populistes et le modèle des démocraties illibérales ?

FamiLEA: la refonte de la famille en Afrique de l'Est

Dirigé par : Yvan Droz, Valérie Golaz & Clémentine Rossier

Le projet FamiLEA cherche à documenter et comprendre les transformations de la famille en Afrique de l’Est en combinant quatre stratégies : 1) en construisant une conception interdisciplinaire de la famille, au-delà des spécificités de chaque discipline ; 2) en associant les approches qualitatives et quantitatives des différentes sciences sociales pour constituer un ensemble de données communes et partagées, y compris sur les trajectoires de vie résidentielle, professionnelle, familiale des individus ; 3) en conduisant dans deux pays voisins qui se distinguent par leurs structures familiales, le Kenya et l’Ouganda, une recherche comparative auprès de différents groupes sociaux, d’hommes et de femmes, de jeunes et d’adultes, en milieu urbain comme rural ; 4) en déployant des recherches individuelles sur des aspects caractéristiques des nouvelles configurations familiales, tout en dialoguant étroitement entre elles et avec les données communes.

Évolutions inégales dans la structure professionnelle des régions et montée des griefs culturels

Dirigé par Daniel Oesch

Au cours de la dernière décennie, des inquiétudes croissantes ont émergé quant à la polarisation des pays européens entre des zones métropolitaines prospères et des régions industrielles et rurales en déclin. Alors que les grandes villes ont réussi à effectuer une transition vers une économie de services dominée par des emplois hautement qualifiés, les opportunités d'emploi ont diminué dans de nombreuses petites villes et régions périphériques.

Les effets de l'inégalité économique sur le bien-être subjectif

Dirigé par Nicolas Sommet

Ce projet utilise des données transversales, longitudinales et expérimentales pour étudier les effets de la résidence dans des endroits caractérisés par une forte inégalité des revenus sur divers résultats tels que la santé, le bien-être, la confiance et la compétitivité.

Crises sociétales et construction personnelle de sens : transitions, mobilité et imagination tout au long de la vie

Dirigé par : Nathalie Muller Mirza, Tania Zittoun & Alex Gillespie

Les crises sociétales ne sont pas seulement des phénomènes macro ; elles sont aussi micro et personnelles. Alors que l'impact social macro des crises sociétales a fait l'objet de nombreuses recherches, on a moins examiné la manière dont les individus naviguent à travers leur propre parcours de vie au cours de ces crises sociétales.