La foi chrétienne décline de génération en génération

Dans le 27e numéro de la revue Social Change in Switzerland, Jörg Stolz et Jeremy Senn retracent l'évolution de la religion en Suisse de 1930 à 2020. La sécularisation en Suisse s'explique par le renouvellement des cohortes. La société devient moins religieuse non pas parce que les adultes perdent la foi, mais parce que les générations plus anciennes et plus religieuses sont remplacées par de nouvelles générations moins croyantes.  

Les deux chercheurs de l'Université de Lausanne étudient l'évolution de la pratique et des croyances religieuses en Suisse sur la base de plus de 30’000 répondant-e-s. Ils montrent que la fréquentation hebdomadaire des églises en Suisse est en baisse constante depuis les années 1980. Chaque génération va moins souvent à l'église que la précédente.

Les deux auteurs réfutent la thèse selon laquelle il n'y aurait pas de déclin général de la religiosité, mais plutôt un changement des formes religieuses. En effet, une proportion croissante de personnes ont non seulement quitté les églises, mais ont également renoncé à prier individuellement. Entre 1988 et 2018, la proportion de personnes priant quotidiennement a diminué de 43% à 14% des répondant-e-s. La croyance en Dieu et en la Bible ont également diminué - et là encore, le remplacement des cohortes est essentiel. Toutefois, les indicateurs de la religiosité chrétienne présentent des niveaux de persistance différents. La sécularisation commence d'abord par le déclin de la fréquentation des églises, puis de la foi, et enfin de l'affiliation confessionnelle.

Enfin, les deux auteurs réfutent également la thèse qu'une révolution spirituelle holistique de la religion ait eu lieu. L'importance de la guérison spirituelle ou de la voyance n'a pas augmenté mais diminué au fil du temps. L’évolution dans le temps de la religiosité en Suisse ressemble ainsi fortement à celui de la plupart des pays occidentaux. La sécularisation découle dans une large mesure du remplacement des cohortes – un phénomène de "générations de la foi décroissante". 

>> Stolz, Jörg & Senn, Jeremy (2021). Des générations à la foi décroissante : religion et sécularisation en Suisse 1930-2020­. Social Change in Switzerland, N°27, www.socialchangeswitzerland.ch

Contact:

Prof. Jörg Stolz, Université de Lausanne, +41 79 961 51 57, joerg.stolz@unil.ch

La série Social Change in Switzerland documente, en continu, l’évolution de la structure sociale en Suisse. Elle est éditée conjointement par le Centre de compétences suisse en sciences sociales FORS, le Centre de recherche sur les parcours de vie et les inégalités (Faculté des sciences sociales et politiques, Université de Lausanne) LINES et le Centre LIVES – Le Centre suisse de compétence en recherche sur les parcours de vie et les vulnérabilités. Le but est de retracer le changement de l’emploi, de la famille, des revenus, de la mobilité, du vote ou du genre en Suisse. Basées sur la recherche empirique de pointe, elles s’adressent à un public plus large que les seuls spécialistes.