Santé des groupes vulnérables: profils de ressources Dirigé par Claudine Burton-Jeangros et Daniela Jopp

Ce projet de recherche vise à étudier les facteurs qui contribuent aux inégalités en matière de santé, en mettant l'accent sur les conditions objectives et subjectives qui créent la vulnérabilité. Les mécanismes sous-jacents qui façonnent la santé des individus sont encore mal compris, en particulier dans les groupes vulnérables. Nous suggérons que la perception des ressources joue un rôle central, contribuant à la perception de la vulnérabilité. Les modèles de ressources réelles et les perceptions des ressources des individus seront étudiés dans des groupes à risque prédéfinis, afin d'examiner la dynamique entre les conditions objectives et les perceptions des individus dans ces conditions.

Santé des groupes vulnérables

Notre recherche sera conforme aux hypothèses centrales de la théorie du stress, selon lesquelles les individus subissent un stress lorsqu'ils évaluent certaines circonstances comme étant au-delà de leur capacité d'adaptation, ce qui souligne l'importance des évaluations subjectives. En effet, l'anticipation et la perception de la perte de ressources sont des facteurs clés de l'expérience du stress et peuvent avoir des effets positifs de protection ou négatifs.

Une meilleure compréhension des modèles de ressources objectives et perçues dans les groupes à risque aidera à élaborer des interventions ou des mesures politiques qui répondent réellement aux besoins de groupes minoritaires (mais comprenant de nombreuses personnes) de la population, en tenant compte de leur propre définition de la bonne santé.

L'IP2-Santé cherche à combler trois lacunes dans la littérature:

  • L'analyse des modèles de ressources réelles (objectives) et perçues (subjectives) dans la création des inégalités de santé.
  • La recherche axée sur le genre dans les conditions et les perceptions de la santé.
  • Les combinaisons de conditions de vie objectives et de perceptions des individus en matière de santé.

Questions de recherche

Quels modèles de ressources sont associés respectivement à la mauvaise et à la bonne santé dans les groupes à risque?

Notre objectif est de découvrir les modèles de ressources qui favorisent la bonne santé par rapport aux modèles qui influencent négativement la santé dans les groupes à risque. La santé comprendra la santé physique et mentale, et les modèles (genrés) de ressources tels que les aspects socio-économiques, psychologiques, les relations et les facteurs contextuels seront pris en compte. Nous examinerons également dans quelle mesure la perte de santé déclenche des changements négatifs dans les modèles de ressources et la spirale des pertes, comment ces développements peuvent être modifiés et si des circonstances défavorables peuvent conduire à développer des ressources et des forces supplémentaires.

Quels mécanismes psychosociaux sous-tendent l'élaboration de la perception des ressources chez les groupes à risque?

Pour habiliter les groupes à risque, il est crucial d'examiner comment les individus perçoivent leur santé par rapport aux attentes sociales en matière de qualité de la santé qui peuvent varier d'un groupe social à l'autre. Ces perceptions peuvent dépendre de l'interprétation que les individus font de leur santé à la lumière de leurs circonstances de vie particulières, de leurs propres attentes, mais aussi par rapport aux normes sociales dominantes et peut-être déroutantes sur ce que signifie être en "bonne santé".

Institutions liées