Cause Commune - Faire participer les habitants à l'organisation de leur ville Dirigé par Dario Spini et Alain Plattet

Le 17 novembre 2020, le Centre LIVES tenait une conférence à l’attention des habitant·es de Chavannes-prés-Renens afin de leur présenter les premiers résultats de recherche liés au projet « Cause Commune ». La première vague de cette étude menée fin 2019 montre que la majorité des Chavannois·es se sentent en sécurité dans leur commune. Ce sentiment, couplé à la satisfaction du lieu de vie, font de Chavannes une commune où il fait bon vivre. Pourtant, un travail de proximité avec les acteurs et actrices sociaux·ales permettrait d’augmenter l’identification des habitant·es à leur commune ainsi que d’agir sur la cohésion entre les résident·es, qui ont à leur tour une influence positive sur la santé.

Sur la base des 1405 réponses obtenues en 2019, les checheur·es ont dressé un premier portrait de la qualité sociale au sein de la population de Chavannes-près-Renens. Ils et elles jugent leur environnement agréable et se sentent en sécurité dans leur quartier. Par ailleurs, leur confiance en les institutions communales est élevée, avec plus de 80% d’avis positifs. Plus de 20% des répondant·es ont en revanche indiqué manquer de soutien social. En effet, 74% des 1400 personnes ayant pris part à l’étude ne font partie d’aucun groupe social en dehors de leur famille ou ami·es proches. L’objectif de « Cause Commune » est de créer un cercle vertueux : la réalisation d’actions par et pour la population favoriseront la cohésion sociale et amélioreront à leur tour la santé et l’identification des Chavannois·es. De nouvelles enquêtes seront réalisées auprès de la population, en 2021 et 2022.

4 facteurs de la qualité socialeLa conférence, tenue exclusivement en ligne pour des raisons sanitaires, a réuni plus de 60 personnes, qui ont eu l’occasion de poser des questions aux chercheur·es et intervenant·es de la commune impliqué·es dans le projet. La population est au centre de « Cause Commune ». Dans une démarche d’enquête participative, le questionnaire rédigé par l’équipe de recherche a d’abord été testé par les habitant·es qui ont pu proposer des modifications avant la transmission à l’ensemble des Chavannois·es. M. Jean-Pierre Rochat, syndic de Chavannes-près-Renens, a souligné la fierté de la commune à prendre part à un tel projet. Cet enthousiasme est par ailleurs visible dans le nombre d’actions déjà initiées au nord de la commune (quartiers de la Blancherie et alentours), première zone à bénéficier du travail des animateurs et animatrices. En une année, plus de 20 projets ont été officiellement lancés dans ce seul quartier. De la gestion des déchets à la création d’aires de jeux, en passant par l’ouverture d’un local communautaire ou l’installation de fontaines, l’effet mobilisateur de « Cause Commune » se concrétise et vient modifier la vie de la commune. Depuis mai 2020, les animateurs et animatrices rencontrent les habitant·es de nouveaux quartiers : La Cerisaie, La Plaine et Les Tilleuls. Des projets concrets devraient être présentés au reste de la population dans le courant de l’été 2021.

Un sommeil de qualité, atout indispensable pour la santé

bruit routier - Chavannes-près-RenensLe Dr Stéphane Joost, membre du projet « Cause Commune » et maître d’enseignement et recherche à l’EPFL, a montré le lien entre la santé et le lieu de résidence. En effet, le bruit routier peut causer d’importants troubles du sommeil qui à leur tour ont un effet sur la santé psychique et physique. Dans le cadre de l’étude menée à Chavannes, il a pu observer que les quartiers où le bruit routier est le plus important sont, sans surprise, à proximité de l’autoroute et du Tir fédéral. Des données géoréférencées complémentaires pour chaque bâtiment seront nécessaires pour mettre en évidence des différences significatives entre les quartiers et faire un diagnostic précis de l’impact du bruit sur le sommeil et la santé des Chavannois·es.

Un projet d’innovation sociale

« Cause Commune » est un projet de recherche-action initié en 2019 pour 4 ans au sein des quartiers de Chavannes-près-Renens (Canton de Vaud). Pionnier dans le domaine de l’action sociale, il vise à tester l'impact de l'environnement social sur la santé des habitant·es. Les recommandations qui seront émises par l’équipe de recherche du Centre LIVES au terme du projet pourront être partagées avec d’autres communes et cantons afin de faire bénéficier de l’expérience. « Cause Commune » est co-financé par l'Etat de Vaud et la Fondation Leenaards. En participant à ce projet, l’Université de Lausanne répond à l’une de ses missions : répondre aux enjeux actuels de la société. La démarche de « Cause Commune » est intrinsèquement durable, locale, citoyenne et novatrice. En effet, ce projet a pour objectif de réactiver et dynamiser les liens sociaux aux travers de la mise en œuvre de projets. Le vice-recteur de l’Université Benoît Frund le rappelle : « Une société doit être résiliente pour pouvoir se soigner elle-même en cas de crise, notamment sur le long terme. » « Cause Commune » doit ainsi permettre de faire émerger les ressources, qui sont autant les habitant·es que leur mise en relation. L’humain est ainsi au centre de cette démarche de recherche-action, qui implique directement les chercheur·es aux professionnel·les de terrain et aux habitant·es.

Lire le dépliant distribué à l'ensemble de la population de Chavannes-près-Renens

Institutions liées