LIVES Day... and Night! La célébration de 12 ans de LIVES dans une ambiance festive et musicale

Le mercredi 22 juin 2022, LIVES a invité ses membres, alumni, partenaires et ami·es à célébrer ses 12 premières années de recherche. Plus de 100 personnes ont pris part à cet important évènement dans le superbe cadre du Musée olympique à Lausanne.

Le programme a débuté par la dernière Assemblée générale (LIVES Day) du PRN LIVES, où les chef·es des axes de recherche ont fait l’état des lieux des projets de leurs équipes. Dario Spini, directeur et Eric Widmer, co-directeur, ont mené la discussion et donné la parole aux membres de l’équipe administrative, qui assurent la continuité du Centre LIVES.  

La soirée s’est poursuivie dans la Galerie du Musée olympique, où les convives ont été accueilli·es par les discours de la direction. Nicky Le Feuvre, doyenne de la faculté SSP de l’UNIL, a d’abord félicité Dario Spini et Eric Widmer ainsi que les précédent·es co-directeur·trice Laura Bernardi et Michel Oris pour avoir su diriger, écouter et soutenir les équipes qui se sont succédé à LIVES.

Dario Spini et Eric Widmer ont également remercié les l’UNIL et l’UNIGE ainsi que les chercheur·es d’avoir eu le « goût des autres » en participant à cet effort commun, ou parlé de leur relation de « vieux couple », qui arrive bientôt à son terme. Car dès les prochains mois, ils passeront le relais à un nouveau binôme de direction.

Le reste de la LIVES Night s’est déroulée dans la bonne humeur générale, le partage de souvenirs entre (ex-)collègues, la découverte de 12 faits marquants issus de LIVES et l’énergie transmise par la LIVES Band, groupe musical éphémère qui a interprété « Life is LIVES », reprise du titre original « Live is life », du groupe autrichien Opus.

Une soirée mémorable et une occasion en or pour remercier de vive voix les 450 actuel·les et ancien·nes membres de LIVES, en se souhaitant de continuer à faire vivre cette belle entreprise commune qu’est la recherche interdisciplinaire sur les parcours de vie et la vulnérabilité.

Lors de son discours, Dario Spini a rendu hommage à Ilario Rossi, collègue de l’UNIL récemment décédé, en citant Mikhaïl Boulgakov : « A quoi servirait ton bien, si le mal n'existait pas et à quoi ressemblerait la terre, si on en effaçait les ombres? » (Le Maître et Marguerite). Une façon de nous souvenir que le contraste des évènements font la beauté d’un parcours de vie.

Photo credits: Sébastien Bovy, Photographisme

Montage vidéo: Swiss Movie