Les personnes LGBTIQ+ continuent d'être victimes de discrimination malgré les évolutions politiques

En Suisse, les membres des minorités sexuelles et de genre sont toujours victimes de discrimination structurelle, d'exclusion sociale et de violence physique. C'est ce que démontrent deux psychologues des Universités de Lausanne et de Zurich dans une enquête menée auprès de 1400 personnes LGBTIQ+. Par exemple, on leur refuse toujours le mariage. Pourtant, plus de la moitié de ces personnes aimerait pouvoir en bénéficier. Les inégalités sont particulièrement prononcées parmi les membres des minorités de genre.

Lire l'article complet sur le site de l'Université de Lausanne