Décès d’Hadrien Saiag

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès d’Hadrien Saiag qui nous a quittés le jeudi 30 septembre à l’âge de 36 ans. Chercheur reconnu et remarquable, il avait intégré le CNRS (IIAC-EHESS) en 2013 puis avait rejoint en 2018 la faculté des sciences de la société où il est resté hôte académique IDESO puis professeur invité de LIVES jusqu’en 2021.

Hadrien Saiag travaillait sur les monnaies sociales et les processus d’endettement dans les quartiers urbains populaires de Rosario en Argentine en articulant approche ethnographique et le souci de développer une théorique socio-économique s’inscrivant dans une perspective polanyienne teinté des apports de l’économie institutionnelle. En arrière- plan de ses travaux, il y a le souci d’oeuvrer pour une science sociale unifiée et de mieux penser les possibilités d’organisation et de résistance politiques.

Depuis l’annonce de sa maladie contre laquelle il s’est courageusement battu il n’a jamais délaissé ses activités de recherche qui « étaient toute sa vie ». Sa présence à l’Unige nous a permis d’effectuer des rencontres scientifiques à Genève ou à l’EHESS et d’initier un projet important centré sur les différentes formes d’endettement en Suisse. Son esprit brillant et vif, collaboratif, sa générosité intellectuelle et sa bonne humeur à toute épreuve nous manquent déjà beaucoup. Nous exprimons notre profond désarroi face à son départ prématuré et remercions les membres de la communauté Universitaire pour l’accueil bienveillant et constructif qui lui a été réservé. Nos pensées pour ses parents et ses proches pour qui la perte est immense.

De nombreux hommages lui ont été rendus sur le site suivant : https://spe.hypotheses.org/

Solène Morvant-Roux, Clémentine Rossier, Michel Oris, Max-Amaury Bertoli, Sélim Clerc, Malcolm Rees, Joshua Greene, Armelle Choplin