Projet « Parchemins » - Évaluation de la santé et du bien-être des migrants sans papiers

"Parchemins" est un projet associé au Centre LIVES qui vise évaluer l'impact de la régularisation sur la population de migrants sans papiers à Genève, plus particulièrement en terme de santé et de bien-être. Ce projet, qui est d'ailleurs une première en Europe, est lié à l'Opération Papyrus, qui a fournit des permis de travail à plus de 2'000 individus entre 2017 et 2018.Sur les 4 vagues de collecte de données prévues, les deux premières ont été complétées. 

Le nombre de migrants sans papiers à Genève est estimé à environ 13'000 individus. Une minorité importante, décrite comme ayant généralement une qualité de vie et un état de santé inférieurs à ceux de la population résidente. Pour répondre à cette problématique, le Canton de Genève a lancé l’Opération Papyrus entre 2017 et 2018, dont le but était de normaliser le statut de plusieurs centaines de travailleurs sans papiers.

L’impact de la régularisation

Le projet Parchemins vise à évaluer l’impact de la régularisation sur les migrants sans papiers bénéficiaires de l’Opération Papyrus. Cette évaluation consiste à suivre les migrants dans leur processus de régularisation puis à observer comment évoluent leurs trajectoires jusqu’à 3 ans après la régularisation. L’étude se concentre sur l’influence longitudinale de la régularisation au niveau de la santé et du bien-être. Le projet a ainsi recruté plus de 400 participants pour étudier leur parcours pré et post régularisation. 

Une première en europe

Ce projet innovant est la première étude prospective et qui recourt aux méthodes mixtes en Europe visant à mesurer l’impact sur la santé et le bien-être d’une politique de régularisation de migrants sans papiers. Il vise donc à décrire l’évolution à travers le temps, autant quantitativement que qualitativement, de la situation de cette population dont on connaît encore peu de choses.

Les résultats de la première vague de l’étude ont été présentés dans le cadre d’un symposium le 6 novembre 2018, dont les interventions sont disponibles ci-après («Vivre sans papiers: parcours, emploi et santé»). Une seconde vague de récolte de donnée a été achevée en janvier 2020.

Plus d’informations sur le site du Projet Parchemins – Université de Genève

Ce projet associé au Centre LIVES, lancé en 2017, est le fruit d’une collaboration interdisciplinaire entre l’Université de Genève et les Hôpitaux Universitaires de Genève. Il bénéficie d'un fort soutien des membres du Collectif de soutien aux sans-papiers de Genève, constitué de nombreux acteurs associatifs du domaine. Le projet Parchemins est aujourd’hui intégré au Centre interfacultaire de gérontologie et d’études des vulnérabilités (CIGEV).

Institutions liées